compteur site web

Accueil

Publicité

Webmaster
Liens
Contact
Annuaire de voyance
Top Annuaire
Petites annonces voyance
Petites annonces divers
Espace rencontres celibataires
Horoscope du jour gratuit
Horoscope 2009 gratuit
Tarot du jour gratuit
Numérologie du jour gratuit
Louer votre site de Voyance
Création de bannières 10€

Régie publicitaire Voyance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interview de Réjane
Créatrice de Vesana Cartomancie
« Entre voyance et guidance spirituelle »
L
e 15 Févier 2008

La Rédaction : Bonjour Réjane, Pourriez-vous nous parler de vos débuts, de votre parcours et de puis quand vos dons sont ils apparus ?

Réjane : Bonjour, et merci de votre invitation.
Je ne considère pas être devenue « un jour voyante ». Je l’ai toujours été car les manifestations de mon don ont commencé très jeune. Très tôt j’ai vu l’aura qui entoure le corps physique des personnes. J’ai également vite saisie l’importance des degrés d’évolution de nos âmes. Mon enfance et mon adolescence ont été perturbée par ce qu’on peu penser être un réel atout. Pour ma part durant cette période je l’ai traîné comme un boulet. 
Même si durant mes six années de ressources humaines, mon premier métier, je n’ai jamais cessé de tirer les cartes ; j’ai été échaudée des conséquences de le voyance dans ma vie. De plus je souhaitais être comme TOUT le monde. Je ne pensai même pas en faire un jour ma profession !
Mon destin m’a vite rattrapé. J’ai commencé à ne plus trouver ma place dans mon métier. Car bien que travaillant dans le domaine du service à la personne et aux entreprises, je le ressentais avec une réelle carence en altruisme. Quatre ans après mes débuts je tombai malade et tout c’est accéléré.
De plus en plus, ma famille étonnée de la qualité de mes prédictions me poussait à en faire de la voyance mon métier. J’ai eu peur, je le reconnais, car on n’embrasse pas ce type de carrière sans en connaître les conséquences. Et je les connaissais plus que bien.
J’ai débuté alors en faisant du bénévolat pour être sûre de mes compétences. Rassurée  j’ai crée mon premier site Internet maison. Je voulais lancer un service différent et devenir un atout supplémentaire dans la vie des personnes qui me consulteraient. Le contenu du site devait respirer l’authenticité et fournir des services fiables. J’ai déposé ma marque (Vesana Cartomancie est une marque déposée à l’INPI) et ma charte qualité dès mes premiers deniers gagnés. Comme dans tous métiers, il faut du travail et de l’opiniâtreté pour faire sa place. Alors je n’ai pas rechigné aux sacrifices pour réaliser ce qui est devenu mon rêve. Mon mari, ma sœur, mes parents et un couple d’amis y sont également pour beaucoup dans cette réalisation. Je ne l’oublierai jamais.
En 2007 l’objectif était confirmé avec de multiples reconnaissances de sites officiels et le lancement de mon nouveau site, toujours « maison ». Depuis le bouche à oreille a bien fonctionné et j’ai développé une relation à prépondérance amicale et non commerciale avec celles et ceux qui me consultent.
Du 100% humain.

La Rédaction : Vous avez une équipe, comment l’avez-vous recruté et pourquoi ?

Réjane : Je travaille avec cette équipe par le biais d’un ami, Anthony, voyant et auteur également d’horoscopes pour l’année 2008 ! Nous travaillons presque ensemble. Il a de grandes qualités humaines et professionnelles. Ce n’est pas pour rien que nous sommes amis…
La voyance est un métier qui nécessite du repos, donc je ne peux pas travailler 24h/24 et 7j/7. Quand j’ai mes deux jours de week-end ça me permet d’être plus à l’aise pour ma semaine de travail. Dans cette société qui nous sollicite toujours d’agir plus vite, offrir la possibilité à chacun de consulter de bons voyants à toutes heures et sans perdre de qualité est nécessaire. Sachez que les membres de mon équipe se relaient et c’est ce qui garanti la bonne qualité du service.


La Rédaction : Etre voyant est ce un avantage ou un inconvénient ?

Réjane : Comme je vous l’ai déjà confié, pour le tout début de ma vie je l’ai vécu comme un inconvénient. Avec le temps je vois mon passé autrement et j’évite de commettre deux fois les mêmes erreurs. Aujourd’hui je vie très bien ce don qui à la particularité de faire fuir les manipulateurs. Alors oui je dirai être voyant(e) est un avantage.


La Rédaction : Quelle sont vos méthode de travail et le déroulement d’une consultation ?

Réjane : Je commence toujours une première consultation en mettant au clair l’aspect matériel : mes honoraires et leurs application. Je ne veux pas que ce soit un problème pour ceux qui me consultent, que ce soit pendant ou après la consultation. Imaginez être coupé dans votre ressenti par une question du style : « au fait la minute supplémentaire c’est 4 ou 5 € ? » Ce ne serait pas très professionnel et ça me dérange.

Après je développe ma méthode de travail en voyance, car chaque voyant à sa recette maison. J’utilise donc un jeu de 52 cartes classiques qui me permet de donner des prédictions par la cartomancie pure, autrement dit l’interprétation des cartes. Mais principalement par le ressenti, les flashs, les mots et messages que les défunts me transmettent. Je ne parle par toujours de ce dernier point car ça peut effrayer certaines personnes et ce n’est pas le but.

J’aborde les domaines de vie (famille, emploi, santé, amour, spiritualité…) les uns après les autres selon la demande du consultant. Même si pour moi le ressenti commence dès que je décroche le téléphone, je ne facture que les minutes de consultation, ce qui me semble normal. Les jours suivants la consultation, les personnes peuvent m’envoyer un mail pour me donner des nouvelles si elles le souhaitent. Exceptionnellement dans les cas de décès familiaux, ou si la vie de la personne est mise en danger, je reste disponible par téléphone (NB : ce qui ne dispense pas de l’aide d’un professionnel de santé, ou de la justice selon les cas). Cette disponibilité me semble normale car on est loin de se douter ce qui peu se passer dans la vie d’autrui.

Une synthèse est faîtes en fin de consultation pour vérifier que toutes les questions du consultant aient trouvé une réponse ou dans les cas les plus dures, un début de solution.

La Rédaction : Qui vous consulte?

Réjane : Tout le monde !
Déjà, je ne suis pas consultée uniquement de la France, mais également du Québec, des Dom-Tom de la Belgique (…) Je n’ai pas réellement fait de publicité à l’étranger mais le bouche à oreille sur internet m’a réellement étonné.
Du point de vu sociale, là aussi les surprises ne manquent pas. Je pense vraiment ne pas pouvoir dire la vérité à ce sujet car ce serait pris pour de l’orgueil.
Ce que j’en retire est que la voyance intéresse tout le monde, même les plus réticents. Je pense que la culture, la religion, l’éducation ne suffisent pas à refreiner ces derniers quand la vie devient accablante et que comme nous tous l’esprit envisage d’autre ouvertures. La voyance n’a pas de frontière, pas de jugement ; c’est pour cela qu’elle réunie en grand nombre.

La Rédaction : Que peut ont attendre de vos prestations  en vous consultant ?

Réjane : Sincèrement je vais employer les mots de ceux qui me consultent. Ainsi vous serez sûre d’attendre de l’authenticité plutôt qu’un idéal. Je sais que j’apporte des réponses détaillées et fiables, avec parfois même des solutions. Je laisse toujours libre le consultant cependant. On dit de moi que je suis très empathique et que ma voix est agréable. Avec une bonne dose d’humilité, mes prédictions sont donc utiles pour résoudre la majorité des problèmes.

Pour ce qui est de mes défauts, je peux me tromper sur la notion de temps. Surtout dans le domaine sentimental ou le libre arbitre des personnes intervient le plus. Je peux réagir très différemment des qualités énoncées ci-dessus si quelqu’un vient à me prendre pour un distributeur de voyance ou un automate de retour affectif.

La simplicité est le maître mot de ma vie, je l’applique donc dans mon travail.

La Rédaction : Vous arrivent-il de faire des prédictions généralistes  mondial ?
Et pouvez nous nous en faire part ?

Réjane : Au risque de vous décevoir, c’est assez rare. Je m’intéresse à l’économie ce qui brouille peut être mes visions. Mais surtout je suis vraiment spécialisée dans le psychisme de l’homme avec une tendance à adhérer aux idées du Bouddhisme tibétain. Je ne pense pas pouvoir être la meilleure dans tous les domaines. Humainement c’est impossible et je l’accepte. Je préfère maîtriser parfaitement un domaine que tout faire moyennement. 

De plus je conseille fortement l’utilisation de l’astrologie ou de la numérologie pour les prédictions d’ordre politique, boursière… les risques sont bien mieux calculés, d’où une meilleure gestion.

La Rédaction : Selon vous, notre avenir est-il tout tracé à l'avance Ou est-ce notre libre arbitre qui  dirige notre avenir ?

Réjane : Mon sentiment profond est que les grandes lignes de nos vies sont déterminés avant notre réincarnation. Nous pouvons demander à vivre certains événements pour nos propres raisons. Même si une fois réincarné, nous agissons en « aveugle » car pour la réalisation de notre spiritualité nous oublions temporairement nos vies antérieurs ; nous décidons des chemins à prendre pour arriver à ce qui est prévu et de la façon dont nous allons le vivre. Ce dernier point bien qui primordial est souvent omis dans notre société. Je pense qu’apprendre à un enfant qu’il peut changer son regard pour vivre plus heureux est aussi important que de manger équilibré. Mais ça reste mon avis.
 
La Rédaction : Que pensez-vous de l'occultisme et de ces abus ?

Réjane : Je prend formellement position contre. Toute pratique visant à asservir ou soumettre autrui devrait être proscrite. Malheureusement les travaux occultes trouvent preneurs tant chez les incarnés (vivants) que les désincarnés (les morts, ici ceux du bas astral) qui sont maintenus à ce niveau entre autre par ce type de pratique.
Je précise : si les personnes décédés qui ont refusés leur auto-jugement sur leur vie ne trouvaient personne pour les retenir, par l’occultisme par exemple, ils n’auraient d’autre choix que de se remettre en question.

Quand on décide de pratiquer la guérison par exemple ou même la voyance, on décide automatiquement du type de comportement que l’on va prendre : « Dois-je servir autrui ou m’en servir ? »

Dans ce domaine la prévention devrait être gratuite avec la mise en avant de la responsabilité de chacun. Les drogues dures existent mais fort heureusement pas tout le monde se drogue.

La Rédaction : Que penser-vous de la voyance à travers les médias.

Réjane : Je trouve que c’est une bonne chose quand on ne sert pas de sorcière lors d’une émission de pure divertissement. La façon dont Elisabeth Teissier a été prise à partie lors d’émissions télévisées reflète uniquement la médiocrité d’esprit de certains scientifiques. Je dis bien certains car ils ne sont pas tous comme ça.

La radio nous donne vraiment nos chances. D’un autre côté cela permet aux auditeurs de pouvoir tester un bon voyant même si j’imagine qu’il n’ai pas aisé d’arrivé jusque là.

Le problème reste le manque de bonne information sur l’horoscope lunaire par exemple. Trop de personnes ne font pas la différence entre un horoscope lunaire (donc généraliste) et un horoscope basé sur un thème natal.

En fait il faudrait de nouveaux concepts d’émission ! Pourquoi pas, je suis disponible pour une émission radio. (rires)

La Rédaction : Quels conseilles donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite consulter  un professionnel de la voyance ?

Réjane : Parlez-lui, discutez, posez des questions… Le courant doit passer et vous serez toujours gagnant de prendre 10 minutes pour connaître un voyant. Si il ou elle refuse, le minimum est d’être renvoyé à un site web ou il explique son éthique. Un professionnel aime que l’on respecte son métier, et ne vous demandera jamais en tout premier votre numéro de carte bancaire. Rien ne l’oblige non plus à faire une question gratuite car de ce côté les abus existent aussi (…) Le minimum est de se présenter, même sur les audiotels les voyants prennent le temps de le faire !

L’autre point est que  j’ai été parfois déçue d’avoir passé tant de temps sur mon site web pour entendre « ah je l’ai vu mais je n’ai pas regardé ». Je peux comprendre mais ma charte qualité, le livre d’or, l’opération promotionelle…tout est authentique et peut permettre de savoir à qui le consultant s’adresse. Complété à ces 5-10 minutes de discussion, il devient difficile pour une société de voyance « type abattoir » de donner le change.   

La Rédaction : Que pensez-vous la voyance par email, par audiotel, sms... etc. 
Et des  nouveaux services Webcam qui se développent autour de la voyance ou de l'astrologie ? Quelles fiabilités peut on y accorder ?

Réjane : Concernant la voyance par SMS je ne sais pas comment on peut y penser. Je le précise au cas ou en douterai, la fiabilité est nulle. De plus sachez que si c’est un voyant qui devait répondre, il ne gagnerai même pas de quoi payer un demi-loyer modéré. Je vous laisse en faire la déduction logique…

Par e-mail ça se discute. J’ai fais de très bonne consultation ainsi mais ça demande le double d’énergie.  Souvent c’est plus une façon de débuter et rapidement le téléphone devient nécessaire. Cependant il faut vous dire que c’est encore un risque supplémentaire pour l’arnaque. En terme de pourcentage fiabilité c’est impossible à définir sans connaître le voyant.

La voyance par audiotel est idéale pour 2 à 3 questions précises sans se ruiner. Il faut éviter de stresser le voyant avec une panoplie de question alors qu’il est soumis à une contrainte de temps. La législation française impose une coupure à 30 minutes à laquelle nous sommes tous contraint. Si vous avez un doute, commencez par une question globale (L’évolution de votre vie sentimentale ou professionnelle ?) J’ai de proches personnes qui consultent mon audiotel de cette façon et en son ravi. Oui avec le temps, je ne suis pas toujours disponible pour leurs répondre … (rires) Je donne un pourcentage de fiabilité à 99% .

Si vous avez un soucis important privilégiez le privé. Sincèrement ça vous reviendra moins chère que d’appeler plusieurs fois dans la même journée. En plus vous éviterez la frustration  d’avoir dépenser de l’argent sans avoir de réponse. Avec ou sans webcam la qualité est la même 99%. Le petit plus est de ne pas être écouté ce qui dans certains  cas est fortement recommandé.

La Rédaction: Selon nos infos vous pratiquez en duo avec une tarologue : Angeline, depuis le 7 janvier 2008. Comment c’est créé ce duo, qui est Angeline et quel est l’avantage pour le consultant ?

Réjane : Ah avec Angeline c’est une histoire qui dure depuis plusieurs années. Prise par d’autres engagements dans la voyance déjà, elle n’a pas pu répondre à ma demande avant. Ce n’est que  fin 2006 que nous avons pu de nous lancer en test-duo privé. C'est-à-dire que nous avons sélectionné l’une après l’autre des personnes au hasard et que l’autre ne connaissait pas pour mettre à l’épreuve nos interprétations en duo. Est-ce le sixième sens féminin ? Je ne sais pas mais nous avons dépassé largement nos espérances. Depuis début janvier notre collaboration rencontre un vrai succès même si nous ne recevons uniquement sur rendez vous.

L’avantage pour le consultant est multiple. Premièrement pour deux voyantes, le tarif n’est pas plus élévé que dans la majeure partie des cabinets mais pour un seul voyant. En second, la combinaison de nos jeux : 52 cartes classiques, le tarot de marseille et l’oracle Belline permet d’avoir non seulement des détails du futur proche, mais aussi des mois et années à venir !

Nos expériences professionnelles menées différemment pendant plusieurs années (Angeline ayant commencé avant moi) renforce l’interprétation que nous avons des situations. Le conseil au consultant est ultra complet et surtout simple à comprendre. Nous ne sommes absolument pas embrouiller dans nos propos mais très complémentaire.

Enfin, c’est aussi des réponses en une seule consultation au lieu de dizaines par mois. Et c’est une vraie économie pour le consultant.

La Rédaction : Pour finir, quel est votre actualité ? Vos projets ?

Réjane : Mon premier projet est de recevoir « à domicile ». D’ici le printemps je devrai enfin avoir mon bureau et les habitants de la Côte d’Azur ou ceux de passage pourront me consulter de visu.
                     
Je dois encore développer la notoriété de Vesana Cartomancie à l’étranger. Puisque ça a commencé pourquoi ne pas continuer et adapter le site sur plusieurs pays.

En cours également, le développement du site http://mobile.vesana.net que j’ai lancé cette année et qui demande à suivre de près l’évolution des capacités des téléphones mobiles. Pour le moment sa version est très simplifiée afin garantir une durée de chargement optimale. Je voudrais néanmoins qu’il soit un résumé essentiel du site web pour pc, afin que mes consultants et mes autres internautes puissent accéder à l’info Vesana en temps réel et sans matraquage publicitaire.

Enfin il y a le flux RSS auque